Biographie

 

Hélène HEBRARD

Hélène HEBRARD, Mezzo-soprano.

Hélène Hébrard commence ses études musicales à la Maîtrise de Radio France puis au Conservatoire Francis Poulenc dans la classe de chant d’Isabel Garcisanz, depuis elle approfondit sa technique vocale auprès de Malcolm Walker.

Parrainée par la Fondation Karajan, elle intègre le Studio International de l’Opéra de Zurich où elle participe à quelques productions.

Ses débuts au Théâtre des Champs-Élysées ont lieu sous la direction de Kurt Masur dans « Elias » de Mendelssohn puis avec l’enfant dans « L’enfant et les sortilèges » dirigé par Oleg Caetani. Rôle qu’elle reprend à plusieurs reprises notamment sous la direction de Charles Dutoit avec l’Orchestre de la NHK à Tokyo, de Leonard Slatkin à la Salle Pleyel, d’Esa-Pekka Salonen à La Philharmonie de Paris ainsi qu’à Stockholm et plus récemment de Paul Daniel avec l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise à Cologne et Münich. D’autres rôles suivent à l’étranger avec notamment Javotte dans « Manon » au Théâtre de Genève et Cherubino dans « Le Nozze di Figaro » au Longborough Festival Opera.

En novembre 2011 elle remporte le Prix de la Mélodie Française au Concours International d’Air d’Opéra et de Mélodie Française de Mâcon.

Elle se produit également en récital dans divers lieux et festivals tels que Piano en Valois, Les Automnales du Palais Impérial de Compiègne accompagnée par Maciej Pikulski, à Radio France, Southbank Center (Purcell Room) à Londres dans le cadre du Park Lane Group, Cheltenham, Holders Season, Aldeburgh avec Julius Drake, au Festival de Davos, au Festival des Lumières de Montmorillon, aux rencontres du Guidou, aux Estivales de Megève, au Théâtre du Passage de Neuchâtel, en Suisse avec l’Orchestre de Lancy ainsi qu’au Kissinger Sommer Festival.

Sa rencontre avec le comédien et metteur en scène Alain Carré lui permet de mettre en avant son jeu scénique dans des créations alliant le théâtre au chant; « Qui a tué Mozart? », « Casanova séducteur libertin » basé sur les écrits de Casanova, « Camille et Auguste » autour de la correspondance de Camille Claudel et Auguste Rodin avec François-René Duchâble et récemment « La Clôture des merveilles » consacrée à Hildegarde de Bingen.

En 2014 est paru chez Toccata Classics un enregistrement des Mélodies de Maurice Emmanuel avec Frédéric Angleraux et François Killian.

Elle participe à une création de Vincent Prezioso et Khany Hamdaoui ,« Le Mémorial de l’Eglise Rouge » au Théâtre du Passage de Neuchâtel avec Marthe Keller autour des poèmes de Pablo Neruda.

En 2015 est paru chez Naxos un enregistrement de « L’enfant et les sortilèges » avec L’Orchestre National de Lyon et Leonard Slatkin.

Dernièrement le chef Esa-Pekka Salonen a invité Hélène a participé à un concert « Myths & Rituals » en hommage à Stravinsky avec l’Orchestre Symphonique de Londres, retransmis en direct de la BBC.

De nouveau, elle a chanté sous la direction de Leonard Slatkin à l’Auditorium de Lyon « Shéhérazade » en Février 2017.

(Télécharger la Biographie en format Acrobat/PDF)